Issue
J. Phys. Colloques
Volume 40, Number C3, Avril 1979
7ème Congrès International sur les Cristaux Liquides
Page(s) C3-442 - C3-446
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1979388
7ème Congrès International sur les Cristaux Liquides

J. Phys. Colloques 40 (1979) C3-442-C3-446

DOI: 10.1051/jphyscol:1979388

PHASE SEPARATION AND DOMAIN INTERACTION IN PHEOPHYTIN CONTAINING MONOLAYERS

H. HEITHIER, H.-J. GALLA et H. MÖHWALD

Universität Ulm, Exp. Physik III, Oberer Eseslberg, 7900 Ulm, Germany


Résumé
On a mesuré simultanément la pression de surface et l'intensité de fluorescence des couches minces monomoléculaires qui se composent du lipide contenant de la phéophytine à la surface de séparation de l'eau et de l'air. Nous avons trouvé une séparation de deux phases différentes. La phase 1 en domaines de phéophytine, par contre la phase 2 est composée d'un seul domaine de lipide contenant 2 à 15 % de phéophytine dépendant de l'état du lipide. La transition des domaines phéophytiniques est décrite par un modèle qui explique correctement la dépendance observée de la pression de transition πk de la concentration. L'analyse des résultats prouve que les domaines phéophytiniques sont étendus à deux dimensions et qu'ils sont de grandeur limitée (plus petites que 1 000 molécules). Les domaines sont stabilisés par des forces stériques provenant des environs. Nous avons calculé le changement des interactions pendant la transition de phase et nous avons obtenu le résultat suivant : 0,6 x 10-13 erg par molécule au milieu et 1,2 x 10-13 erg par molécule au bord du domaine.


Abstract
Surface pressure and fluorescence intensity of pheophytin containing lipid-monolayers are measured simultaneously at the air-water interface. A phase separation into two distinct phases is reported. Phase 1 exists of pheophytin domains whereas phase 2 is a lipid domain containing pheophytin in molar content between 2 % and 15 %, depending on the state of the lipid. The transition of the pheophytin domains is described within a model explaining correctly the observed concentration dependence of the transition pressure πk. The analysis shows that the pheophytin domains are two-dimensional and of limited size (smaller than 1 000 molecules). The domains are stabilized by their environment by steric forces. The change of the interactions during the phase transition is calculated. It amounts to 0.6 x 10-13 erg per molecule in the bulk of the domain and to 1.2 x 10-13 erg per molecule at the domain wall.