Issue
J. Phys. Colloques
Volume 39, Number C3, Juin 1978
CONGRÈS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PHYSIQUE
Applications de la supraconductivité
Techniques actuelles et nouvelles de détection des particules
Hadrons
Quelques voies ouvertes en physique nucléaire
Page(s) C3-40 - C3-56
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1978308
CONGRÈS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PHYSIQUE
Applications de la supraconductivité
Techniques actuelles et nouvelles de détection des particules
Hadrons
Quelques voies ouvertes en physique nucléaire

J. Phys. Colloques 39 (1978) C3-40-C3-56

DOI: 10.1051/jphyscol:1978308

DÉTECTEURS A SEMICONDUCTEURS, PROGRÈS RÉCENTS

P. SIFFERT

Centre de Recherches Nucléaires, Groupe de Physique et Applications des Semiconducteurs (Phase), 67037 Strasbourg Cedex, France


Résumé
On passe en revue les progrès récents ainsi que les problèmes qui se posent à l'emploi des détecteurs à semiconducteurs en spectrométrie X et γ ainsi qu'en détection d'ions lourds. Pour les premiers on se limite au tellurure de cadmium et à l'iodure mercurique, alors que pour les seconds, les compteurs minces ƊE/Ɗx à base de silicium sont plus spécialement étudiés. Finalement, les différents paramètres qui déterminent la réponse d'un compteur E à base de silicium sont discutés.


Abstract
The recent evolution as well as the problems appearing in the use of semiconductor counters in both X and γ-ray as well as heavy ions spectroscopy are reviewed. For the photon counters the discussion is limited to cadmium telluride and mercuric iodide room temperature diodes, whereas for heavy ions, identification by means of thin ƊE/Ɗx counters and some problems related to the pulse amplitude in E detectors are considered.