Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-271 - C1-273
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1971190
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-271-C1-273

DOI: 10.1051/jphyscol:1971190

A MÖSSBAUER STUDY OF CONDUCTION IN MAGNETITE

J.M.D. COEY1, A. H. MORRISH1 and G. A. SAWATZKY2

1  University of Manitoba, Winnipeg 19, Canada
2  University of Groningen, The Netherlands


Résumé
En étudiant les spectres Mössbauer obtenus en présence d'un champ appliqué de 47 kOe de quelques échantillons de la série Fe3O4-γ Fe2O3 avec la structure spinelle on a observé un troisième spectre en plus des spectres normaux correspondant à Fe3+(A) et Fe2+/3+(B). Le champ hyperfin est de 503 kOe et le déplacement isomérique est de 0,54 mm.s-1 (relatif au chrome) pour ce spectre, qui est attribué au Fe3+ ne participant pas à l'échange électronique dans les sites B. On peut expliquer le rapport d'intensité des trois spectres soit par des sauts d'électrons entre un couple d'ions de Fer, soit par des lacunes du site B liées à cinq ions Fe3+.


Abstract
A study of the Mössbauer spectra of several members of the spinel series Fe3O4-γ Fe2O3 with and without an applied field of 47 kOe has revealed a third pattern in non-stoichiometric magnetite in addition to the normal Fe3+(A) and Fe2+/3+(B) patterns. The hyperfine field is 503 kOe and the isomer shift is 0.54 mm.s-1 relative to chromium. The pattern is ascribed to Fe3+ on B sites which is not involved in fast electron interchange. Its intensity may be accounted for either on the basis of pair-localised hopping or by assuming that each B site vacancy traps five Fe3+ ions.