Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-619 - C1-621
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711210
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-619-C1-621

DOI: 10.1051/jphyscol:19711210

PARAMAGNETIC SCATTERING OF NEUTRONS FROM KMnF3 IN THE SHORT RANGE ORDERED REGION

K. USHA DENIZ and P. S. GOYAL

Nuclear Physics Division, Bhabha Atomic Research Centre, Trombay, Bombay 85, India


Résumé
Nous avons étudié les spectres en énergie des neutrons lents diffusés par KMnF3, à plusieurs températures au-dessus de la température de Néel, dans le domaine, TN < T ≤ 300 °K, où l'ordre à courte distance entre les spins n'est pas négligeable. Les angles de diffusion, θ, auxquels ces spectres sont étudiés, sont tels qu'ils explorent le pic dû à l'ordre à courte distance, centré à Q0 (= 4π/ λ sin θ/2) = 1,3 Å-1. Nos résultats expérimentaux indiquent la présence d'excitations collectives magnétiques, dans ce domaine de températures. Nous avons analysé ces résultats dans le cadre des théories actuelles. Nous avons aussi essayé d'ajuster nos résultats avec les calculs basés sur deux modèles théoriques, (1) le modèle des magnons amortis, et (2) l'approximation gaussienne modifiée.


Abstract
The energy spectra of cold neutrons scattered by KMnF3 has been studied above the Néel point, TN, at various temperatures in the temperature region, TN < T ≤ 300 °K, in which short range order between spins is not negligible. The scattering angles, θ, at which these energy distributions have been obtained, have been chosen so as to scan the short range order peak centred around, Q0 (= 4π / λ sin θ/2) = 1.3 Å-1. The experimental data indicates the presence of collective excitations of magnetic origin in KMnF3, at These temperatures. The experimental results have been examined in the light of existing theories. An attempt has also been made to obtain a quantitative fit to our results, of calculations based on two of the theoretical models, (1) a damped magnon model and (2) a Gaussian approximation.