Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 31, Numéro C4, Novembre-Décembre 1970
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE
Page(s) C4-225 - C4-227
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1970436
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE

J. Phys. Colloques 31 (1970) C4-225-C4-227

DOI: 10.1051/jphyscol:1970436

RELATIVISTIC CONTRIBUTIONS TO THE QUADRUPOLE INTERACTION IN ATOMIC NITROGEN

P. G. H. SANDARS

The Clarendon Laboratory, Oxford University


Résumé
L'interaction quadrupolaire dans l'état fondamental de l'azote atomique a été mesurée récemment. Sa faible valeur, b = 1,32 Hz, a suscité une recherche théorique des différents effets relativistes qui contribuent à b. On trouve qu'un traitement simpliste des effets relativistes à l'intérieur de la couche 2 p aboutit à un résultat qui est plus grand que la valeur expérimentale par un ordre de grandeur. On est par conséquent en présence, soit d'une compensation remarquable entre différents termes, soit d'une divergence sérieuse entre théorie et expérience


Abstract
The quadrupole interaction in the ground state of atomic nitrogen has recently been measured. Its small size, b = 1.32 Hz, has stimulated a theoretical investigation of the various relativistic effects which can contribute to the b. We find that a simple minded treatment of relativistic effects within the 2 p shell yields a result which is an order of magnitude larger than the experimental value. There is, therefore, either a remarkable cancellation between terms or a serious discrepancy exists between theory and experiment.