Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 47, Numéro C6, Octobre 1986
International Colloquium on X-ray Lasers / Colloque International sur les Lasers Rayons X
Page(s) C6-63 - C6-70
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1986609
International Colloquium on X-ray Lasers / Colloque International sur les Lasers Rayons X

J. Phys. Colloques 47 (1986) C6-63-C6-70

DOI: 10.1051/jphyscol:1986609

THEORETICAL INVESTIGATIONS ON RESONANCE TRANSITIONS IN THE NEON- AND NICKEL-LIKE IONS AND THEIR SATELLITES

J.-F. WYART, C. BAUCHE-ARNOULT et J. BAUCHE

Laboratoire Aimé Cotton, CNRS II, Campus Universitaire, F-91405 Orsay Cedex, France


Résumé
La méthode du potentiel paramétrique relativiste a été utilisée pour interpréter les raies de résonance des ions isoélectroniques du néon et leurs satellites émis par des ions de moindre charge. Les faisceaux de transitions entre sous-configurations construites sur le même niveau du coeur 2p5 avec deux ou trois électrons spectateurs n=3 sont prévus a priori, dans le formalisme des faisceaux de transitions non résolus (UTA). L'accord est satisfaisant avec les données expérimentales relatives aux éléments entre le baryum et le praséodyme. Un spectre de l'argent produit par irradiation laser au GRECO-ILM (Gauthier, Geindre et Monier, 1985) est analysé et les transitions de Ag XXXVIII et Ag XXXVII sont identifiées . Les transitions quadrupolaires électriques 2s-3d dans la séquence isoélectronique du néon et 3p-4f dans la séquence isoélectronique du nickel sont identifiées expérimentalement dans les spectres de plasmas laser, offrant de nouvelles perspectives de diagnostics.


Abstract
The resonance lines of neon-like ions and their long-wavelength satellites emitted by ions of lower charge are interpreted by means of the relativistic parametric potential method. The transition arrays between sub-configurations with the same angular momentum of the 2p5 core and two or three n=3 electrons added are predicted ab initio in the UTA formalism and fit the experimental data from barium to praseodymium. A spectrum of laser-irradiated silver recorded by Gauthier, Geindre and Monier at GRECO-ILM facilities is shown with detailed identification of Ag X X X V I I I and Ag XXXVII transitions from 3.2 to 4.2 Å. The electric-quadrupole transitions 2s-3d in the neon sequence and 3p-4f in the nickel sequence have been observed in laser-produced plasmas and open the way to new diagnostics.