Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 46, Numéro C2, Février 1985
6th International Symposium on High Energy Spin Physics
Page(s) C2-289 - C2-293
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1985234
6th International Symposium on High Energy Spin Physics

J. Phys. Colloques 46 (1985) C2-289-C2-293

DOI: 10.1051/jphyscol:1985234

ANALYSIS OF THE REACTION π-p →π+π-n AT HIGH | t |

I. Sakrejda

Institute of Nuclear Physics, Cracow, Poland


Résumé
La réaction π-p →π+π-n a été étudiée à 17,2 GeV et à 63 GeV. Une analyse des ondes partielles dans la région des grands transferts d'impulsion (| t | GeV2) révèle un objet assez large (~ 250 MeV) avec une masse de 840 MeV. Cet objet, qui est déjà visible dans l'analyse de la distribution angulaire par la méthode des moments, apparaît dans l'onde D (JPC = 2++) avec hélicité m=2. Nous n'avons pas pu éliminer cet effet en invoquant des raisons expérimentales triviales comme l'acceptance du détecteur ou les réflections des N*. L'absorption de cet objet dans le noyau atomique fournirait peut être des indications sur sa nature.


Abstract
The reaction π-p →π+π-n has been studied at 17.2 GeV and 63 GeV. A partial wave analysis at high four-momentum transfer (| t | GeV2) shows an evidence for a fairly broad (~250 MeV) object at about 840 MeV. This object, already visible in moments of the angular distribution, appears in the D wave (JPC =2++) with helicity m=2. We have not been able to explain away this effect by trivial experimental reasons like acceptance and/or N* reflections. A hint on the nature of this object may be given by its absorption inside the nucleus.