Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 44, Numéro C10, Décembre 1983
Conférence Internationale sur Ellipsométrie et autres Méthodes Optiques pour l'Analyse des Surfaces et Films Minces / Ellipsometry and other Optical Methods for Surface and Thin Film Analysis
Page(s) C10-475 - C10-478
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:19831095
Conférence Internationale sur Ellipsométrie et autres Méthodes Optiques pour l'Analyse des Surfaces et Films Minces / Ellipsometry and other Optical Methods for Surface and Thin Film Analysis

J. Phys. Colloques 44 (1983) C10-475-C10-478

DOI: 10.1051/jphyscol:19831095

COMPARATIVE STUDY OF THE OPTICAL PROPERTIES OF SILVER CLUSTERS AND SILVER CONTINUOUS OVERLAYERS ON ALUMINIUM SUBSTRATE BY DIFFERENTIAL REFLECTOMETRY

Y. Borensztein, T. López-Ríos et G. Vuye

Laboratoire d'Optique des Solides, ERA CNRS 462, Université Pierre et Marie Curie, 4, Place Jussieu, 75230 Paris Cedex 05, France


Résumé
Les propriétés optiques de couches minces d'argent déposées sur aluminium propre et oxydé sont étudiées. Sur l'aluminium propre, l'argent croît monocouche par monocouche. Le bord d'absorption est déplacé vers les grandes énergies pour les épaisseurs les plus faibles, et atteint la position du métal massif pour un recouvrement de plusieurs monocouches. Sur l'aluminium oxydé les atomes d'argent se regroupent en amas, et on étudie l'évolution du bord d'absorption. De plus, on observe deux absorptions optiques, qui sont interprétées comme étant des résonances électromagnétiques causées par des oscillations collectives d'électrons dans les amas.


Abstract
The optical properties of thin films of silver deposited on clean and oxidized aluminium are studied. On clean aluminium, silver is growing monolayer after monolayer. The absorption edge is shifted to greater energies for the lowest thicknesses, and reaches the bulk position for coverage of several monolayers. On oxidized aluminium silver atoms form clusters, and we follow the gradual change of the absorption edge. Moreover, two optical absorption bands are observed, and interpreted as electro-magnetic resonances caused by collective electronic oscillations in the clusters.