Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 44, Numéro C10, Décembre 1983
Conférence Internationale sur Ellipsométrie et autres Méthodes Optiques pour l'Analyse des Surfaces et Films Minces / Ellipsometry and other Optical Methods for Surface and Thin Film Analysis
Page(s) C10-499 - C10-499
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:198310101
Conférence Internationale sur Ellipsométrie et autres Méthodes Optiques pour l'Analyse des Surfaces et Films Minces / Ellipsometry and other Optical Methods for Surface and Thin Film Analysis

J. Phys. Colloques 44 (1983) C10-499-C10-499

DOI: 10.1051/jphyscol:198310101

ELLIPSOMETRIC QUANTIFICATION OF ANTIGEN-ANTIBODY PRECIPITATES ADSORBED ON ANTIGEN-COATED SILICON SURFACES. A NEW PRINCIPLE FOR IMMUNOCHEMICAL ANALYSIS

H. Elwing, A. Palmqvist et A. Askendal

Laboratory of Applied Physics, Department of Physics and Measurement Technology, Linköping Institute of Technology, S-581 83 Linköping, Sweden


Résumé
Des précipités antigène-anticorps formés dans un agargel s'adsorbent sur des surfaces de silicium recouvertes d'un support, par exemple un antigène, qui a de l'affinité pour le précipité. La quantification des precipités adsorbés peut être déterminée, après que le gel ait été éliminé, par ellipsométrie avec une grande résolution latérale. Cette méthode a été dénommée "precipitate adsorption on surface" (PAS). Dans un système modèle comprenant de la γ-globuline, de l'albumine, ainsi que les anticorps correspondants, on a constaté que la méthode PAS est simple et très sensible pour la quantification de récepteurs biologiques, tels que les antigènes, exposés sur une surface solide. En utilisant une technique qui permet d'éliminer sélectivement les anticorps de l'antiserum contribuant au précipité, il est également possible d'étudier les relations immunochimiques entre antigènes. La résolution analytique de ce principe est beaucoup plus grande que celle des méthodes immunochimiques traditionnelles.


Abstract
Antigen-antibody precipitates formed in an agargel adsorb on silicon surfaces coated with a substrate, e.g. antigen, which has affinity to the precipitate. Quantification of adsorbed precipitates may be determined, after removal of the gel, by ellipsometry with high lateral resolution. The method has been called precipitate adsorption on surface (PAS). In a model system consisting of γ-globulin, albumin together with corresponding antibodies, it was noted that the PAS-method is simple and very sensitive for quantification of biological receptors, like antigens, exposed on a solid surface. With the use of a technique of selective removal of antibodies from the antiserum contributing to the precipitate, it was also possible to investigate immunochemical relationships between antigens. The analytical resolution of this principle was much higher than traditional immunochemical methods.