Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 40, Numéro C5, Mai 1979
Colloque International du C.N.R.S.
La Physique des Terres Rares à l'Etat Métallique / Physics of Metallic Rare-Earths
Page(s) C5-136 - C5-138
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1979550
Colloque International du C.N.R.S.
La Physique des Terres Rares à l'Etat Métallique / Physics of Metallic Rare-Earths

J. Phys. Colloques 40 (1979) C5-136-C5-138

DOI: 10.1051/jphyscol:1979550

Linewidth of crystal field transitions in doped superconductors

H.E. Hoenig et M. Loewenhaupt

Physikalisches Institut der Universität Frankfurt D-6000 and Institut für Festkörperforschung KFA, Jülich D-5170, F.R.G.


Résumé
Les transitions entre les états électroniques de Tb et Pr dans les supraconducteurs LaAl2, LaAg, LaSn3 et LaPb3 ont été mesurées au moyen de la diffusion inélastique des neutrons. Les largeurs de raie peuvent être reliées aux processus de relaxation avec les électrons de conduction qui, à basse température, et pour des concentrations croissantes de terre rare sont dominés par des effets électrostatique et magnétique d'environnement local. Des moments induits dans des états fondamentaux non magnétiques du Tb expliquent des anomalies dans les dépendances avec la concentration des températures de transition vers l'état supraconducteur.


Abstract
Transitions between the electronic states and their linewidths of Tb and Pr doped for La in the superconductors LaAl2, LaAg, LaSn3, and LaPb3 have been measured applying inelastic neutron scattering. The linewidths can be correlated with relaxation processes to the conduction electrons, which at low temperatures and for increasing RE concentration are dominated by effects of the electrostatic and magnetic local environment. Selfinduced moments in the nonmagnetic groundstates of Tb are the reason for anomalies in the concentration dependence of the superconducting transition temperatures.