Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 39, Numéro C6, Août 1978
The XVth International Conference on low temperature physics
Quantum Fluids and Solids
Superconductivity
Page(s) C6-963 - C6-964
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:19786427
The XVth International Conference on low temperature physics
Quantum Fluids and Solids
Superconductivity

J. Phys. Colloques 39 (1978) C6-963-C6-964

DOI: 10.1051/jphyscol:19786427

RELATIONSHIP BETWEEN THE SHORT-TIME SPECIFIC HEAT AND THE ULTRASONIC PROPERTIES OF GLASSES

James L. Black

Dept. of Physics, Brookhaven National Laboratory, Upton, New York 11973, U.S.A.


Résumé
On a établi des prédictions théoriques pour des expériences d'impulsion de chaleur réalisées dans des verres à des températures inférieures à 1 K. Ces calculs sont basés sur le "modèle de tunnelling", à l'aide de paramètres déterminés à partir d'expériences d'atténuation ultrasonore et d'écho de phonon dans de la silice vitreuse. Les résultats théoriques sont comparés aux expériences d'impulsion de chaleur de Goubau et de Tait /11/. La valeur théorique de la chaleur spécifique à court terme est d'un ordre de grandeur environ inférieure à la valeur expérimentale. Cet écart important est discuté en fonction des suppositions fondamentales du "modèle de tunnelling".


Abstract
Theoretical predictions are made for heat-pulse experiments in glasses at temperatures below 1 K. These calculations are based upon the tunnelling model, using parameters determined from ultrasonic attenuation and phonon-echo experiments in vitreous silica. The theoretical results are compared with the heat-pulse experiments of Goubau and Tait /11/. The theoretical value of the short-time specific heat is found to be roughly an order of magnitude smaller than the experimental value. This important discrepancy is discussed in terms of the underlying assumptions of the tunnelling model.