Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 38, Numéro C4, Octobre 1977
COLLOQUE INTERNATIONAL DU C.N.R.S.
Phases Bidimensionnelles adsorbées / Two-Dimensional adsorbed Phases
Page(s) C4-141 - C4-145
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1977422
COLLOQUE INTERNATIONAL DU C.N.R.S.
Phases Bidimensionnelles adsorbées / Two-Dimensional adsorbed Phases

J. Phys. Colloques 38 (1977) C4-141-C4-145

DOI: 10.1051/jphyscol:1977422

CHEMISORPTION
PROBLÈMES DE STOECHIOMÉTRIE DANS LES COMPOSÉS D'ADSORPTION

J. OUDAR

Laboratoire de Physico-Chimie des Surfaces, Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris, 11, rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris, France.


Résumé
Au cours de l'adsorption du soufre sur le Fe(100), le Mo(110) et le Pt(110) la diffraction des électrons lents a montré l'existence de séries de composés d'adsorption. Chaque composé est caractérisé par une structure et une stoechiométrie bien définies. Dans les modèles de structure basés sur les hypothèses précédemment formulées par Huber et Oudar, ces composés peuvent être décrits par des arrangements périodiques de défauts, tels que par exemple les lacunes. L'influence de ces défauts sur la réactivité est discutée, spécialement dans le cas du Pt(110) empoisonné par le soufre, en présence de monoxyde de carbone et d'oxygène.


Abstract
During the adsorption of sulphur on Fe(100), Mo(110) and Pt(110) LEED patterns have revealed a series of surface compounds. Each compound is characterised by a well defined structure and stoechiometry. In models of structure based on hypothesis previously proposed by Huber and Oudar, each compound can be described by periodic arrays of such defects as vacancies. The influence of these defects on the reactivity is discussed, mainly in the case of Pt(110) poisoned by sulphur, in presence of carbon monoxyde and oxygen.