Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 38, Numéro C1, Avril 1977
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.
Page(s) C1-191 - C1-193
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1977139
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.

J. Phys. Colloques 38 (1977) C1-191-C1-193

DOI: 10.1051/jphyscol:1977139

THE MAGNETOSTRICTION CONTRIBUTION FROM Ni2 + IONS ON TETRAHEDRAL SITES : A THEORETICAL AND EXPERIMENTAL STUDY

K. T. LIOLIOUSSIS and A. J. POINTON

Physics Department, Polytechnic, Portsmouth, Hants, U. K


Résumé
On montre que les variations thermiques de la contribution à la magnétostriction des ions Ni2+ placés dans les sites tétraédriques d'un ferrite peuvent être expliquées à partir du couplage spin orbite dans le triplet d'état de base T1. Toutefois, alors que la valeur du coefficient λ100 à T = 0 K peut être calculée avec une bonne approximation sans introduire de paramètres ajustables, la théorie simple donne le mauvais signe pour λ111 ; il est nécessaire dans ce cas d'envisager l'introduction d'états d'énergie plus élevés dans l'état de base du triplet, par l'intermédiaire des éléments de matrice du champ cristallin.


Abstract
It is shown that the temperature variation observed in measurements of the contribution to the magnetostriction arising from Ni2+ ions on tetrahedral sites in a ferrite can be explained on the basis of spin-orbit coupling within the ground state T1 triplet. However, while the magnitude of the coefficient λ100 at T = 0 K can be calculated to good approximation without the introduction of adjustable parameters, the simple theory gives the wrong sign for λ111 and it is necessary for this case to invoke the admixing of higher energy states into the triplet ground state through matrix elements of the crystal field.