Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 36, Numéro C7, Novembre 1975
CONGRÈS DE LA SOCIETÉ FRANÇAISE DE PHYSIQUE
Page(s) C7-1 - C7-15
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1975701
CONGRÈS DE LA SOCIETÉ FRANÇAISE DE PHYSIQUE

J. Phys. Colloques 36 (1975) C7-1-C7-15

DOI: 10.1051/jphyscol:1975701

LE GROUPE DE RENORMALISATION APPLIQUÉ A LA THÉORIE DES TRANSITIONS DE PHASE ET A QUELQUES AUTRES PROBLÈMES

E. BREZIN

Service de Physique Théorique, CEN Saclay, 91190 Gif-sur-Yvette, France


Résumé
Après un rappel de la définition d'un point critique les méthodes classiques d'approche sont brièvement résumées. Les difficultés de la théorie de Landau en dimension inférieure ou égale à quatre sont explicitées. Il est montré comment le groupe de renormalisation surmonte ces obstacles. Le développement au voisinage de quatre dimensions est esquissé. La comparaison entre théorie et expérience est indiquée pour les systèmes dipolaires uniaxes. est également fait allusion à d'autres applications du groupe de renormalisation : points tricritiques, dynamique critique, problème du volume exclus, percolation, effet Kondo, liberté asymptotique ultra-violette des théories de jauge non abéliennes.


Abstract
After the definition of a critical point, the classical methods are briefly summarized. The difficulties of Landau theory in dimension smaller or equal to four are explicited. It is shown how the renormalization group gets over these obstacles. The expansion around dimension four is outlined. The comparison between theory and experiment is indicated for uniaxial dipolar systems. It is also referred to other applications of the renormalization group : tricritical points, critical dynamics, excluded volume problem, percolation, Kondo effect, ultra-violet asymptotique freedom of non-abelian gauge theories.