Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 33, Numéro C2, Avril 1972
2e CONGRÈS EUROPÉEN DE FERROÉLECTRICITÉ
Page(s) C2-183 - C2-185
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1972262
2e CONGRÈS EUROPÉEN DE FERROÉLECTRICITÉ

J. Phys. Colloques 33 (1972) C2-183-C2-185

DOI: 10.1051/jphyscol:1972262

NMR INVESTIGATIONS OF PHTHALOCYANINE

B. DUDREVA and S. GRANDE

Sektion Physik, Karl-Marx-University, Leipzig


Résumé
Au cours d'investigations systématiques des semi-conducteurs du type phtalocyanine, Rosenstein et ses collaborateurs ont trouvé que la forme α de la phtalocyanine sans métal (H2Pc) présente une anomalie diélectrique vers la température de 17 °C pour les très faibles taux de refroidissement. Ils suggèrent que la substance subit un changement de phase vers l'état ferroélectrique. Par la méthode NMR, nous essayons de poursuivre l'étude du mécanisme de la transition de phase, dans la poudre de H2Pc. Nous avons mesuré le temps T1 de relaxation spin-réseau des protons dans l'intervalle de température allant de - 140 °C à + 150 °C. Les résultats dépendent sensiblement de la préparation de l'échantillon. La dépendance en température du temps de relaxation peut être expliquée par deux mécanismes de relaxation. Une légère anomalie de T1 à la transition de phase peut être observée. En vue d'ultérieures interprétations de la dynamique, nous avons aussi mesuré T1 pour la phtalocyanine deutérée (D2Pc). On donne une discussion des résultats.


Abstract
In the course of systematic investigations of the organic semiconductors of the phthalocyanine type, Rosenstein and coworkers have found that the α-form of the metalfree Phthalocyanine (H2Pc) shows an anomaly in the dielectric behaviour at a temperature of about 17 °C for very small cooling rates. They suggested that the substance undergoes a phase transition to the ferroelectric state. With the NMR-method we try to investigate the mechanism of the phase transition in the powder of H2Pc further. We have measured the spin-lattice relaxation time T1 of the protons in the temperature-range from - 140 °C to + 150 °C. The results depend sensitively on the preparation of the sample. The temperature dependence on the relaxation time can be explained by two relaxation mechanisms. A small anomaly of T1 at the phase transition can be observed. For further interpretations of the dynamics we have also measured T1 of the deuterated Phthalocyanine (D2Pc). The results have been discussed.