Issue
J. Phys. Colloques
Volume 38, Number C1, Avril 1977
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.
Page(s) C1-43 - C1-46
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1977108
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.

J. Phys. Colloques 38 (1977) C1-43-C1-46

DOI: 10.1051/jphyscol:1977108

STUDY OF DOMAIN WALL OSCILLATIONS IN FERROUS-ZINC FERRITES THROUGH MÖSSBAUER SPECTROSCOPY

C. M. SRIVASTAVA, S. N. SHRINGI and A. S. BOMMANAVAR

Department of Physics, Indian Institute of Technology, Powai, Bombay-400 076, India


Résumé
On a signalé dans certains ferrites de zinc substitués des spectres Mössbauer à caractère de relaxation pour des températures bien plus basses que les températures de transition. Puisque cet effet apparaît pour des températures T << TN, il ne peut être imputé aux fluctuations du point critique. En vue de rechercher l'origine de cet effet de relaxation on a étudié de 77 K à TN les spectres Mössbauer de la série de ferrites de composition ZnxFe3-xO4 avec x = 0 ; 0,2 ; 0,4 ; 0,6 ; 0,8. L'étude simultanée des spectres magnétiques a montré que la relaxation observée dans la forme des raies Mössbauer paraît provenir des oscillations des parois. Une étude détaillée de la forme des raies a montré que jusqu'à une certaine température Tf les spins nucléaires à l'intérieur du domaine sont soumis à un champ hyperfin constant tandis qu'une fraction p des ions dans la gamme des oscillations de parois voit un champ moyen qui décroît avec le temps. Expérimentalement on a trouvé que p augmente avec la température. Au-dessus de Tf la forme des raies indique que les spins à l'intérieur du domaine sont aussi soumis à un champ hyperfin fonction du temps. On a trouvé que le rapport de la valeur de l'aimantation à Tf à celle à 77 K est approximativement 0,5 pour x = 0,2 ; 0,4 et 0,6.


Abstract
In some of the zinc substituted mixed ferrites relaxed Mössbauer spectra have been reported for temperatures significantly lower than the transition temperatures. Since this effect occurs at T << TN, it cannot be accounted for by the critical point fluctuations. To investigate the origin of this relaxation effect the Mössbauer spectra of the series ZnxFe3-xO4 (x = 0, 0.2, 0.4, 0.6, 0.8) have been studied from 77 K to TN. Simultaneous study of magnetic spectra has shown that the relaxation effects in the Mössbauer line shapes arise owing to domain wall oscillations. A detailed study of the line shape has indicated that up to a certain temperature, Tf, the nuclear spins within the domain experience a constant hyperfine field while a fraction, p, of ions in the range of domain wall oscillations see a vanishing time average field. Experimentally, p has been found to increase with temperature. Above Tf, the line shape indicates that the spins within the domains also experience time-varying hyperfine field. The ratio of magnetization at Tf to that at 77 K has been found to be approximately 0.5 for x = 0.2, 0.4, and 0.6.