Issue
J. Phys. Colloques
Volume 38, Number C1, Avril 1977
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.
Page(s) C1-17 - C1-22
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1977102
2nd International Conference on Ferrites / 2e Conférence Internationale sur les Ferrites.

J. Phys. Colloques 38 (1977) C1-17-C1-22

DOI: 10.1051/jphyscol:1977102

HIGH-FREQUENCY PROPERTIES OF Ni-Zn-Co FERRITES IN RELATION TO IRON CONTENT AND MICROSTRUCTURE

J. G. M. DE LAU1 and A. BROESE VAN GROENOU2

1  Elcoma Ceramic Laboratories, N. V. Philips Gloeilampenfabrieken, Eindhoven, The Netherlands.
2  Philips Research Laboratories Eindhoven, The Netherlands


Résumé
La Co-substitution d'ions Co3+ et des ions Co2+ dans des ferrites de Ni-Zn ainsi que la réduction de la taille des grains conduisent toutes deux à une importante amélioration des propriétés magnétiques dans la gamme de fréquence des MHz. Cette amélioration est attribuée à la stabilisation des parois. La teneur en Co3+ et avec elle les propriétés à haute fréquence sont déterminées par rapport au manque d'ions Fe. A partir de mesures de la relaxation au-dessus de la température ambiante dans la gamme des kHz, on peut conclure que la stabilisation des parois est due à l'ordonnancement des ions Co2+ qui sont fortement anisotropes. Les ions Co3+, et probablement les vacances en cations qui leur sont associées, sont à l'origine de la migration des ions Co2+ à travers le réseau cristallin.


Abstract
Both the substitution of Co3+ ions in addition to Co2+ in Ni-Zn ferrites and the reduction of grain size lead to a great improvement of magnetic properties at frequencies in the MHz range. This improvement is attributed to domain-wall stabilization. The Co3+ content and with it the high-frequency properties are determined by the extent of iron deficiency. From relaxation measurements above room temperature in the kHz range it can be concluded that the domain-wall stabilization is caused by ordering of the strongly anisotropic Co2+ ions. The Co3+ ions and presumably cation vacancies in association with Co3+ provide the means whereby Co2+ is transported through the lattice.