Issue
J. Phys. Colloques
Volume 36, Number C1, Mars 1975
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la Ve Conférence Internationale sur les Cristaux Liquides / Vth International Liquid Crystal Conference
Page(s) C1-1 - C1-11
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1975101
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la Ve Conférence Internationale sur les Cristaux Liquides / Vth International Liquid Crystal Conference

J. Phys. Colloques 36 (1975) C1-1-C1-11

DOI: 10.1051/jphyscol:1975101

MICROSCOPIC STRUCTURE OF MESOMORPHIC PHASES
EXPERIMENTAL INVESTIGATIONS OF THE STRUCTURE OF THERMOTROPIC LIQUID CRYSTALS

A. DE VRIES

Liquid Crystal Institute, Kent State University, Kent, Ohio 44242, USA


Résumé
A partir de la littérature des années 1972, 1973 et début 1974, nous avons choisi de discuter les trois sujets de recherche suivants : (1) l'existence d'un ordre smectique dans les phases nématiques, (2) l'angle d'inclinaison dans les phases smectiques C, et (3) la rotation des molécules autour de leur long axe. (1) Les mesures de rayons X ont montré qu'il y a un ordre à courte portée de type smectique C dans les phases nématiques de trois séries d'homologues qui possèdent une phase smectique C directement en dessous de la phase nématique. Cet ordre à courte portée semble aussi avoir un effet important sur la conductivité électrique de ces phases appelées phases nématiques à groupes cybotactiques inclinés. (2) Les phases C des trois séries d'homologues possédant une phase nématique à groupes cybotactiques ont des angles d'inclinaison qui (a) ont peu ou aucune dépendance en température et (b) sont grands, supérieurs en général à 40°. Ces phases C ont été classées en phases C1. Un autre type de phase C a été appelé phase C2. Un exemple est la phase C du terephtal-bis-butylaniline, pour lequel l'angle d'inclinaison (a) dépend fortement de la température (s'annulant au point SC-SA) et (b) reste relativement petit (≤ 26°). (3) La rotation des molécules dans la phase H est très controversée, et ne semble pas être la différence majeure entre les phases cristaux liquides hautement ordonnées et l'état cristallin. Dans les phases nématiques et isotropes, la rotation autour de l'axe long semble être une rotation gênée. La bibliographie correspondante se trouve en fin d'article.


Abstract
From the literature of 1972, 1973, and early 1974, three research areas are selected for discussion : (1) the existence of smectic order in nematic phases, (2) the tilt angle in smectic C phases, and (3) the rotation of molecules about their long axes. (1) X-ray investigations have shown that there is a short range smectic C-like order in nematic phases in three homologous series in which there is a smectic C phase directly below the nematic phase. This short range order also appears to have a dramatic effect upon the electrical conductance behavior in these phases which have been called skewed cybotactic nematic phases. (2) The C phases in the three homologous series that have skewed cybotactic nematic phases have tilt angles that (a) have little or no temperature dependency and (6) are large, generally greater than 40°. These C phases have been classified as C1 phases. Another type of C phases has been called C2 phases. An example is the C phase of terephthal-bis-butylaniline, in which the tilt angle is (a) strongly temperature dependent (going to 0° at the SC-SA point) and (b) remains relatively small (≤ 26°). (3) There is no agreement on whether or not the molecules rotate in the smectic H phase, but nevertheless the evidence appears to lead consistently to the conclusion that molecular rotation is not the characteristic difference between highly ordered liquid crystal phases on the one hand and solid crystal phases on the other hand. In nematic and isotropic phases the rotation about the long axis appears to be a hindered rotation. A bibliography of structure relevant literature from 1972, 1973, and early 1974, and some related papers, is included.