Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 29, Numéro C4, Novembre 1968
COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES COMPOSÉS IV-VI
Page(s) C4-62 - C4-77
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1968410
COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES COMPOSÉS IV-VI

J. Phys. Colloques 29 (1968) C4-62-C4-77

DOI: 10.1051/jphyscol:1968410

RELATIVISTIC BAND STRUCTURE OF GeTe, SnTe, PbTe, PbSe, AND PbS

Frank HERMAN, Richard L. KORTUM, Irene B. ORTENBURGER and John P. VAN DYKE

Lockheed Palo Alto Research Laboratory, Palo Alto, California


Résumé
Les calculs relativistes de bandes par la méthode des ondes planes orthogonalisées ont été menés à bien aux points de symétrie simple dans la zone réduite de Brillouin pour plusieurs composés IV-VI. La structure de bande dans le reste de la zone a été déduite par interpolation. A notre connaissance, ce sont les premiers calculs de bandes pour les composés IV-VI qui se basent au départ sur des principes relativistes (contrairement aux calculs non relativistes affinés par des corrections relativistes et de couplage spin-orbite). Nos calculs conduisent à des modèles de bandes ayant une réalité physique, qui sont suffisamment précis pour tenir compte de la plupart des singularités des spectres expérimentaux de réflectivité. Il est difficile d'interpréter les spectres d'électroréflectivité sans ambiguïté à l'aide de ces modèles de bande mais un certain nombre de recoupements plausibles dans les spectres peuvent être faits. Des calculs des bandes d'énergie et de spectre optique plus élaborés se poursuivent et seront publiés ailleurs.


Abstract
Relativistic OPW band calculations have been carried out at key points in the reduced zone for several IV-VI compounds. The band structure in the remainder of the zone has been filled in with the aid of an interpolation scheme. To our knowledge, these are the first fully relativistic first-principles band calculations for IV-VI compounds (in contrast to non-relativistic calculations supplemented by relativistic and spin-orbit coupling corrections). Our first-principles band calculations lead to physically realistic energy band models which are sufficiently accurate to account for most of the characteristic features of the experimental reflectivity spectra. It is difficult to interpret the electroreflectivity spectra unambiguously in terms of these band models but a number of plausible spectral assignments can be made. Refined energy band and optical spectrum calculations are in progress and will be reported elsewhere.