Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-1162 - C1-1164
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711416
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-1162-C1-1164

DOI: 10.1051/jphyscol:19711416

STANDING WAVES IN THE MICROWAVE SPECTRA OF Ni AND NiFe SINGLE CRYSTAL DENDRITES

T. G. PHILLIPS1, L. W. RUPP1, Jr1, A. YELON2, 3, R. C. BARKER4, 3 and C. VITTORIA4, 3

1  Bell Telephone Laboratories, Incorporated, Murray Hill, New Jersey
2  Yale University New Haven, Connecticut
3  Naval Ordnance Laboratory, Washington, D. C.
4  Yale University New Haven, Connecticut


Résumé
Nous avons effectué une expérience de spectroscopie microsonde, à la température ambiante, aux fréquences 12 et 24 GHz, sur des plaquettes monocristallines dendritiques de nickel et d'alliage fer-nickel. On observe clairement la formation d'ondes stationnaires dans les échantillons, par la présence dans le spectre de modes discrets. Des relations de dispersion et de la dépendance angulaire de ces modes, on en déduit qu'ils sont surtout d'origine magnétostatique, tout au moins pour le cas des plaquettes de fer-nickel.


Abstract
We have performed a room temperature microwave spectroscopy experiment, at frequencies of 12 and 24 GHz, on single crystal dendritic platelets of pure nickel and nickel-iron alloys. We observe clear evidence for the formation of standing waves in these specimens, in that the spectra of the platelets show many discrete modes. From the dispersion relations and angular dependence of these modes we are able to deduce that they are mainly of magnetostatic origin, at least for the case of the nickel-iron platelets.