Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-105 - C1-106
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1971132
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-105-C1-106

DOI: 10.1051/jphyscol:1971132

UNIAXIAL ANISOTROPY INDUCED BY MAGNETIC ANNEALING AND ORDER IN SOME Fe-Si ALLOYS

P. E. BROMMER and H. A. 'T HOOFT

Natuurkundig Laboratorium der Universiteit van Amsterdam, The Netherlands


Résumé
On a mesuré l'aimantation, l'anisotropie cristalline et l'anisotropie induite dans des échantillons poly- et monocrystallins de fer-silicium. La constante d'anisotropie uniaxiale induite ne varie pas quand on change la direction de l'aimantation pendant le recuit. Ce fait combiné avec les résultats des expériences sur la diffusion des rayons X dans ces alliages nous a suggéré que les atomes Si premiers, et même seconds, voisins n'existent pas. L'énergie d'interaction s'abaisse d'environ 20 J/mole pour une concentration de 3 % Si jusqu'à environ 6 J/mole pour une concentration de 16 % Si.


Abstract
The induced uniaxial anisotropy, the crystalline anisotropy and the magnetization of poly and monocrystalline iron-rich FeSi samples have been measured as a function of the temperature. The induced anisotropy constant does not depend on the magnetization direction during annealing. This fact combined with the high tendency to order revealed by diffuse background X-ray scattering data suggests the absence of nearest and even next nearest Si neighbourpairs. The corresponding interaction energy decreases with increasing concentration from about 20 J/mole at 3 at % Si down to 6 J/mole at 16 at % Si.