Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-897 - C1-898
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711318
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-897-C1-898

DOI: 10.1051/jphyscol:19711318

NUCLEAR RELAXATION OF Ag109m IN IRON DETECTED BY NUCLEAR ORIENTATION

N. J. STONE1, R. A. FOX1, F. HARTMANN-BOUTRON2 and D. SPANJAARD2

1  Clarendon Laboratory, Oxford, England
2  Laboratoire de Physique des Solides, Orsay, France


Résumé
L'étude de l'orientation nucléaire de Ag109m dans Fe à T ~ 0,015 °K a conduit à une dépendance anormale du champ hyperfin apparent en fonction de la température. Cet effet est interprété par un réalignement partiel des noyaux pendant le temps de vie de 40 secondes de l'état intermédiaire. Puisque dans les conditions de l'expérience hνn > kT, les théories de la relaxation nucléaire d'impuretés dissoutes dans les métaux ont été étendues à la région où l'approximation des hautes températures n'est pas valable. A l'aide des résultats on a pu obtenir les valeurs du champ hyperfin réel et de T1 T pour Ag dans Fe.


Abstract
A nuclear orientation study of Ag109m in Fe at T ~ 0.015 °K has led to an unusual temperature dependence of the apparent hyperfine field. This effect has been interpreted as a partial realignment of the nucleus during the lifetime of the 40 second intermediate nuclear state. Since in the conditions of the experiment hνn > kT, theories for the nuclear relaxation of dilute impurities in metals have been extended to the region where the high temperature approximation is not valid. The experimental results have been analysed to give values of T1T and the real hiperfine field for Ag in Fe.