Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-736 - C1-738
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711254
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-736-C1-738

DOI: 10.1051/jphyscol:19711254

HYPERFINE MAGNETIC FIELDS ON DILUTE ACTINIDES IN IRON

D. E. MURNICK and E. N. KAUFMANN

Bell Telephone Laboratories Murray Hill, New Jersey, 07974, U.S.A.


Résumé
Nous avons mesuré le champ magnétique hyperfin créé par le thorium et l'uranium dilué dans le fer. Les mesures ont eu lieu à l'aide de la technique des perturbations de corrélation angulaire après une implantation ionique. Pour le thorium dans le fer à la température ambiante, le champ est de - 230 ± 80 kOe, et pour l'uranium dans le fer de - 580 ± 150 kOe. Le signe et l'ordre de grandeur des valeurs mesurées suggèrent que la contribution de la couche 5 f au champ total, est petite dans le cas de l'uranium, et donc différente de la contribution de la couche 4 f dans le cas des terres rares. Des résultats récents pour Np dans le nickel (Heff = + 170 kOe) et pour Pu dans le fer (Heff = + 620 kOe) montrent que, pour les actinides, les champs ne suivent pas la tendance qui apparaît pour la série des terres rares.


Abstract
We have measured the hyperfine magnetic field on dilute thorium and uranium in iron metal using the ion implantation perturbed angular correlation technique. The field on thorium in iron at room temperature is - 230 ± 80 kOe and on uranium in iron - 580 ± 150 kOe. The sign and magnitude of the values suggests that the 5 f contribution to the field for uranium is small, unlike the 4 f contribution for the rare earths. Recent results for Np in nickel (Heff= + 170 kOe) and for Pu in iron (Heff = + 620 kOe) indicate that fields on actinides do not follow the trend apparent for the rare earth series.