Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 29, Numéro C3, Avril 1968
COLLOQUE SUR LA PHYSIQUE DES MILIEUX IONISÉS
Page(s) C3-233 - C3-235
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1968362
COLLOQUE SUR LA PHYSIQUE DES MILIEUX IONISÉS

J. Phys. Colloques 29 (1968) C3-233-C3-235

DOI: 10.1051/jphyscol:1968362

SONDE A RÉSONANCE IONIQUE : MODÈLE THÉORIQUE SIMPLIFIÉ

J. VIRMONT

Laboratoire de Physique des Milieux Ionisés, Ecole Polytechnique, Paris. Equipe de recherche associée au C.N.R.S.


Résumé
Nous présentons un modèle théorique très simple qui permet de rendre compte en gros des variations, observées par plusieurs auteurs [1, 2], du courant continu capté par une sonde radiofréquence, c'est-à-dire une sonde de Langmuir sur laquelle on applique, en plus de la polarisation statique, une tension alternative d'amplitude fixe et de fréquence variable, au voisinage de la fréquence plasma ionique ωpi = (ne20 mi)½.


Abstract
We present a very simple theoretical model which may explain the experimentally observed variation, near the ion plasma frequency ωpi of the D. C. current collected by a R. F. probe - i. e. a Langmuir probe on which an A. C. potential modulation of fixed amplitude and variable frequency is applied.