Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 28, Numéro C2, Mars 1967
COLLOQUE SUR LES MÉTHODES NOUVELLES DE SPECTROSCOPIE INSTRUMENTALE
Page(s) C2-247 - C2-249
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1967246
COLLOQUE SUR LES MÉTHODES NOUVELLES DE SPECTROSCOPIE INSTRUMENTALE

J. Phys. Colloques 28 (1967) C2-247-C2-249

DOI: 10.1051/jphyscol:1967246

SPECTROMÉTRIE PAR LASERS DE LONGUEUR D'ONDE VARIABLE

J. M. BESSON

Laboratoire de Physique de l'Ecole Normale Supérieure, Paris V


Résumé
Il est possible de faire varier la longueur d'onde d'émission de lasers semiconducteurs par l'application de pressions hydrostatiques. Cette variation peut s'étendre sur plusieurs octaves du spectre et couvrir les longueurs d'onde de 1 à 20 microns, au moins, suivant le semiconducteur utilisé. L'application de cette technique à la spectrométrie infrarouge permettra de tirer parti de la très grande brillance de ces sources, de leur pureté spectrale et de leur grande souplesse de modulation en haute fréquence.


Abstract
It is possible to vary continuously the emission wavelength of semiconductor lasers by hydrostatic pressure. This variation can extend over several spectral octaves and cover the 1-20 micron range at least, depending on the material. The use of this technique for infrared spectrometry will provide sources of high brightness, good spectral purity and attractive high-frequency modulation capabilities.