Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 27, Numéro C4, Novembre-Décembre 1966
COLLOQUE SUR LES PARTICULES FONDAMENTALES
Page(s) C4-57 - C4-72
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1966410
COLLOQUE SUR LES PARTICULES FONDAMENTALES

J. Phys. Colloques 27 (1966) C4-57-C4-72

DOI: 10.1051/jphyscol:1966410

INTERACTIONS ÉLECTROMAGNÉTIQUES

J. PEREZ Y JORBA

Ecole Normale Supérieure, Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire, 91, Orsay, France


Résumé
Dans une première partie, la diffusion élastique et inélastique des électrons sur les nucléons est étudiée. Pour la diffusion élastique, l'interprétation en facteurs de forme est particulièrement examinée. Les ajustements phénoménologiques sont considérés. On examine aussi la possibilité d'échange de plusieurs photons dans la diffusion. La diffusion inélastique fournit des renseignements complémentaires à ceux de la photoproduction en ce sens qu'ils permettent d'étudier les facteurs de forme des isobares des nucléons. Dans une seconde partie, les expériences principales de haute énergie, cherchant à mettre en évidence une violation éventuelle de l'électrodynamique quantique sont examinées. La seule indication possible d'une telle violation, c'est-à-dire l'expérience de production de paires d'électrons à grand angle ne semble pas pour le moment assez concluante pour que l'on puisse affirmer la non-validité de l'électrodynamique quantique.


Abstract
In the first part, the elastic and inelastic scattering of electrons on nucleons is studied. For elastic scattering, the interpretation of the form factors is examined in particular. The phenomenological fits are considered. The possibility of the exchange of several photons in the scattering is also examined. The inelastic scattering gives complementary information to that of photoproduction, in the sense that it allows one to study the form factors of nucleon isobars. In the second part, the main high energy experiments which attempt to show an eventual violation of quantum electrodynamics are considered. The only possible indication of such a violation i. e., the experiment of wide-angle electron pair production, does not seem conclusive enough at the moment to prove the non-validity of quantum electrodynamics.