Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 27, Numéro C2, Novembre 1966
COLLOQUE SUR LA SPECTROMÉTRIE DU SOLIDE
Page(s) C2-135 - C2-135
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1966238
COLLOQUE SUR LA SPECTROMÉTRIE DU SOLIDE

J. Phys. Colloques 27 (1966) C2-135-C2-135

DOI: 10.1051/jphyscol:1966238

UTILISATION D'UN AMPLIFICATEUR DE LUMINANCE EN SPECTROSCOPIE RAMAN

M. André KAHANE

Faculté des Sciences de Grenoble


Résumé
En vue d'étudier, par effet Raman, des cristaux à très basse température, nous avons cherché à utiliser un système de détection très sensible de la lumière diffusée. L'appareil le mieux adapté à ces études est un amplificateur de luminance dont le gain photonique est de l'ordre de 350 000. Le transfert d'image est obtenu, de la photocathode aux cinq dynodes intermédiaires, puis à l'écran fluorescent, par focalisation magnétique. On peut montrer que le gain réel de l'appareil est donné par le rapport entre la sensibilité de la photocathode et la sensibilité d'une plaque photographique rapide. Nous utilisons l'amplificateur de luminance IPM 2529 de la XXth Century Electronics avec un spectrographe Huet BII et une chambre photographique d'oscilloscope. Les premiers spectres Raman du cyclohexane liquide ont été présentés. L'intensité d'une pose de 3 h en montage classique est comparable à l'intensité d'une pose de 5 minutes avec l'amplificateur (le spectre est obtenu dans ce cas avec un grandissement 2). Les mêmes détails sont révélés dans les deux spectres. Les résultats très remarquables de Mrs. Delhaye et Bridoux sur un appareil analogue sont signalés.