Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 30, Numéro C4, Novembre 1969
COLLOQUE SUR LES CRISTAUX LIQUIDES
Page(s) C4-32 - C4-37
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:1969410
COLLOQUE SUR LES CRISTAUX LIQUIDES

J. Phys. Colloques 30 (1969) C4-32-C4-37

DOI: 10.1051/jphyscol:1969410

ÉTUDE QUANTITATIVE THÉORIQUE DES RÉFLEXIONS SÉLECTIVES DE LA LUMIÈRE PAR LES CHOLESTÉRIQUES PARFAITS

Daniel TAUPIN

Laboratoire de Physique des Solides, Faculté des Sciences, 91, Orsay


Résumé
On étudie théoriquement la propagation de la lumière dans un cholestérique parfait. On suppose le tenseur diélectrique localement uniaxe, l'axe extraordinaire étant perpendiculaire à l'axe de l'hélice et tournant autour lorsqu'on se déplace parallèlement à la direction de cet axe. On calcule numériquement les variations du rapport de réflexion dans le cas de Bragg symétrique ; on trouve ainsi de nombreuses raies, souvent très larges lorsque la biréfringence locale est elle-même grande. Ces résultats numériques sont expliqués d'après la structure des surfaces de dispersion. En particulier, bien que le " réseau réciproque " d'un cholestérique parfait ne comporte que 3 noeuds (0, 1 et 1), on prévoit l'observation de raies d'ordre 1, 2, et même 3, chaque ordre correspondant d'ailleurs à trois raies distinctes.


Abstract
Light propagation within a perfect cholesteric liquid crystal is theoretically studied. The dielectric tensor is assumed to be locally uniaxial, the extraordinary axis being perpendicular to the helix axis and rotating around it when the point considered translates along this helix axis. Variations of the reflection ratio are computed in the symmetrical Bragg case ; many lines are found, which may be very broad when local birefringency itself is high. This numerical results are explained referring to the structure of the dispersion surfaces. Especially, although the reciprocal lattice consists only in 3 points (0, 1 and 1), one predicts observation of 1st, 2nd and even 3rd order lines, each order consisting in fact in 3 distinct lines.