Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-746 - C1-747
DOI https://doi.org/10.1051/jphyscol:19711258
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-746-C1-747

DOI: 10.1051/jphyscol:19711258

LOCAL MODEL OF MAGNETISM FOR Cu-Ni ALLOYS

B. CORNUT, J. P. PERRIER, B. TISSIER and R. TOURNIER

Centre de Recherches sur les Très Basses Températures, Centre National de la Recherche Scientifique, Cedex 166, 38, Grenoble-Gare, France


Résumé
Pour des concentrations de Ni c < 0,6, la susceptibilité d'un atome de Ni dépend principalement du nombre de ses premiers voisins Ni : le nombre critique pour lequel la susceptibilité est infinie est 8 ou 9. Ce modèle permet d'expliquer la variation de l'aimantation à saturation et de la susceptibilité non magnétique avec c ; il implique l'existence de moments géants, et rend compte de la variation avec c de la constante de Curie paramagnétique.


Abstract
For Nickel concentration c < 0.6, the susceptibility of a Ni atom depends mainly on the number of Ni nearest neighbours, the critical number for infinite susceptibility being 8 or 9. This model accounts for the variation with c of the saturation magnetization and of the non-magnetic susceptibility. It also explains the occurrence of giant moments, and the variation of the paramagnetic Curie constant with c.