Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 36, Numéro C5, Novembre 1975
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés au COLLOQUE
Surface des Noyaux / Nuclear Surface
Page(s) C5-83 - C5-86
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1975515
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés au COLLOQUE
Surface des Noyaux / Nuclear Surface

J. Phys. Colloques 36 (1975) C5-83-C5-86

DOI: 10.1051/jphyscol:1975515

DENSITÉ DES NIVEAUX DE BASSE ÉNERGIE ET INSTABILITÉS DE SURFACE DANS LES NOYAUX LOURDS DE TRANSITION

W. DE WIECLAWIK1, J.S. DIONISIO2, R. FOUCHER1, A. HOGLUND3, CH. VIEU2 and W. WATZIG4

1  Institut de Physique Nucléaire, 91406 Campus Orsay, France
2  Laboratoire S.-Rosenblum, CSNSM du CNRS, 91406 Orsay, France
3  Institute of Physics, University of Stockholm, Sweden
4  Fachbereich Physikalische Chemie, Philipps Universität Marburg (RFA)


Résumé
Une analyse statistique des niveaux nucléaires de Au, Pt, Hg a été réalisée avec la méthode d'Ericson. Les distributions expérimentales du nombre de niveaux d'or impair sont comparées aux distributions théoriques correspondant aux modèles vibrationnels (Alaga, Kisslinger-Sorensen) et rotationnels (Stephens, Meyer-ter-Vehn). Le modèle d'Alaga donne la description la plus complète des niveaux de 193,195Au et s'accorde avec la partie inférieure de la distribution de haute énergie de Gilbert-Cameron (déduite du modèle statistique et des données de capture neutronique). La méthode d'Ericson révèle d'autres aspects intéressants des isotopes de Pt et Hg (p. ex. dépendance entre la densité des niveaux et la forme des noyaux ou des corrélations de paires, évidence pour des transitions de phase). En conséquence, cette méthode est un outil approprié pour l'orientation des recherches expérimentales aussi bien que théoriques des noyaux de transition.


Abstract
A statistical analysis of Au, Pt, Hg nuclear levels was performed with Ericson's method. The odd mass gold experimental number of levels distributions are compared to the theoretical distributions corresponding to vibrational (Alaga and Kisslinger-Sorensen) and rotational (Stephens, Meyer-ter-Vehn) models. The Alaga model gives the most complete description of 193,195Au levels and fits the lowest part of Gilbert-Cameron high energy distributions (deduced from the statistical model and neutron capture data). The Ericson's method shows other interesting features of Pt and Hg isotopes (i.e. level density dependence on nuclear shape and pairing correlations, evidence for phase transitions). Consequently, this method is a useful tool for guiding experimental as well as theoretical investigations of transitional nuclei.