Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-259 - C1-260
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1971185
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-259-C1-260

DOI: 10.1051/jphyscol:1971185

THE EFFECT OF ANTIPHASE BOUNDARIES IN MAGNETIC SUPERLATTICES ON THE DOMAIN STRUCTURE OBSERVED BY LORENTZ MICROSCOPY

A. J. LAPWORTH, J. P. JAKUBOVICS and G. S. BAKER

Department of Metallurgy, University of Oxford, Parks Road, Oxford


Résumé
La structure des domaines magnétiques dans les alliages ordonnés a été étudiée en employant la technique microscopique de Lorentz. Dans les alliages du type Heusler dont la composition approche de Cu2MnAl, les parois , d'antiphase (PAP) peuvent produire un grand effet sur la structure des domaines magnétiques. Cet effet est sensible aux petites variations de la composition des alliages et au traitement thermique. On a observé dans l'alliage Fe3Al des structures de domaines associées aux PAP, et qui s'accordent au modèle proposé pour l'anisotropie magnétique introduite par le laminage. Dans la magnétite (Fe3O4) la structure des domaines est fortement influencée par la présence de fautes d'empilement.


Abstract
The magnetic domain structure of ordered alloys has been studied by Lorentz microscopy. In Heusler alloys of approximate composition Cu2MnAl, antiphase boundaries (APB's) can have a strong effect on the magnetic domain structure. The effect is sensitive to small variations of composition, and to heat treatment. In Fe3Al, domain structures associated with APB's have been observed, in agreement with the proposed model for roll magnetic anisotropy. In magnetite (Fe3O4), the domain structure is strongly influenced by the presence of stacking faults.