Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-1043 - C1-1044
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711374
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-1043-C1-1044

DOI: 10.1051/jphyscol:19711374

UNE AIMANTATION RÉMANENTE VISQUEUSE TRÈS RÉSISTANTE ENVERS LES CHAMPS ALTERNATIFS DANS UNE ROCHE SÉDIMENTAIRE CONTENANT DE FINES PARTICULES D'HÉMATITE

D. BIQUAND, M. PREVOT and D. J. DUNLOP

Laboratoire de Géomagnétisme, Saint-Maur-des-Fossés, France


Résumé
L'aimantation rémanente visqueuse (A. R. V.) acquise par un échantillon de calcaire rouge au cours d'un séjour, même bref, dans un champ faible, est extrêmement résistante à l'action des champs magnétiques alternatifs. Les valeurs efficaces du champ alternatif nécessaires pour détruire l'A. R. V., acquise en 15 mn et en 30 jours, sont respectivement égales à 1 100 et 2 000 Oe. Ces coercivités élevées peuvent être expliquées par la théorie du traînage magnétique de L. Néel en supposant que l'A. R. V. est portée par des particules monodomaines de α Fe2O3 ayant un diamètre de 0,1 µ environ.


Abstract
The weak-field viscous remanence (V. R. M.) acquired, even in short times, by a sample of red limestone is extremely resistant to A. C. demagnetization. For acquisition times of 15 mn and 30 days, the effective fields required to erase the V. R. M. are 1 100 and 2 000 Oe respectively. These high coercivities can be explained by Néel's theory of magnetic viscosity if single domain particles of α Fe2O3 about 0.1 µ in diameter carry the V. R. M.