Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-952 - C1-957
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711342
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-952-C1-957

DOI: 10.1051/jphyscol:19711342

JAHN-TELLER EFFECTS AND MAGNETISM

F. S. HAM

General Electric Research and Development Center, Schenectady, New York 12301


Résumé
L'instabilité Jahn-Teller se manifeste comme distorsion spontanée au voisinage d'un ion dans un cristal ("l'effet statique de Jahn-Teller "), et aussi comme " effet dynamique ", la symétrie ne changeant pas, mais le caractère des états possédant la même énergie change en raison du couplage électron-phonon. L'Hamiltonian effectif, qui décrit le couplage spin-orbit, les effets des perturbations extérieures, etc., est modifié par l'effet dynamique lorsqu'on introduit des " facteurs de réduction " dans le modèle du champ cristallin. En raison de cet effet, la susceptibilité magnétique d'un système paramagnétique à température basse est diminuée ; il y a ainsi un écart par rapport à la loi de Curie-Weiss. Dans la limite du couplage fort, les faibles tensions au sein du cristal jouent un rôle très important dans la transition effet dynamique-effet statique.


Abstract
Jahn-Teller instability may appear as a spontaneous distortion of the environment of an ion in a crystal (" static " Jahn-Teller effect) or as a " dynamic " effect in which there is no change in local symmetry and no splitting of degeneracy, but instead a change in the nature of the degenerate states as a result of the vibronic coupling. The resulting changes in the effective Hamiltonian which describes spin-orbit splitting, etc., as well as the response of the system to external perturbations, may be described by introducing appropriate reduction factors into the crystal-field model for the ion. A dynamic Jahn-Teller effect reduces the low-temperature magnetic susceptibility of paramagnetic systems and thus causes departures from the Curie-Weiss law. In the strong-coupling limit, small crystal strains play a crucial role in effecting the transition from dynamic to static Jahn-Teller effect.