Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-926 - C1-927
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711330
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-926-C1-927

DOI: 10.1051/jphyscol:19711330

NEAR-INFRARED PHOTOLUMINESCENCE OF THE EUROPIUM-CHALCOGENIDES AND A PROPOSED MAGNETIC POLARON MODEL

G. BUSCH, P. STREIT and P. WACHTER

Laboratorium für Festkörperphysik ETH, Zürich, Switzerland


Résumé
En dessous de ~ 150 °K les semiconducteurs magnétiques EuS, EuSe et EuTe émettent dans l'infrarouge proche des bandes de photoluminescence qui sont considérablement influencées par l'ordre magnétique. Dans EuS l'ordre ferromagnétique produit un déplacement vers le rouge et une suppression de la luminescence ; dans EuTe nous observons un déplacement vers le bleu et un gain d'intensité en dessous de TN. Nous comparons la luminescence avec l'absorption optique et la photoconductibilité et nous proposons un modèle qui décrit l'émission comme une recombination d'un polaron magnétique localisé avec un trou dans le niveau 4 f de l'Eu.


Abstract
The magnetic semiconductors EuS, EuSe and EuTe emit near-infrared photoluminescence bands below ~ 150 °K. Magnetic ordering considerably influences the emission. In EuS, upon ferromagnetic order, the luminescence shifts towards the red and becomes quenched, while in EuTe antiferromagnetic ordering is accompanied by a blue shift of the emission and an increase of the quantum yield. The luminescence behaviour is compared with photoconductivity and optical absorption data, and a model is proposed, in which the emission is due to a recombination of a localized magnetic polaron with a hole in the Eu 4 f-shell.