Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-806 - C1-808
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711284
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-806-C1-808

DOI: 10.1051/jphyscol:19711284

IMPURITY MAGNONS ASSOCIATED WITH Co IONS IN RbMnF3

P. MOCH1, R. MOYAL1, C. DUGAUTIER1 and H. J. GUGGENHEIM2

1  Laboratoire de Physique des Solides de la Faculté des Sciences, Ecole Normale Supérieure, Paris, France
2  Bell Telephone Laboratories, Murray Hill, New Jersey, U. S. A.


Résumé
RbMnF3-Co présente une raie de diffusion Raman vers 263 cm-1. Un Hamiltonien d'Ising conduit à la valeur de - 4,3 cm-1 pour JMn-co, ce qui permet de calculer les fréquences des modes d'impureté. On trouve en particulier pour le mode s0 une fréquence en bon accord avec celle que laisse prévoir la mesure correspondante par diffraction de neutrons dans KMnF3-Co. Les règles de sélection sont étudiées avec et sans champ magnétique appliqué pour différentes orientations des cristaux. En raison de la faible anisotropie on montre expérimentalement et théoriquement qu'elles s'interprètent dans le formalisme du groupe Oh de symétrie paramagnétique plutôt que dans celui du groupe exact de symétrie autour de l'impureté : D4h(C4h). Le mode S0-d appartient alors à la représentation Ɖ+3 de Oh. Les règles de sélection sont les mêmes que pour RbMnF3-Ni.


Abstract
Raman scattering from impurity so-d pair modes is reported in RbMnF3-Co near 263 cm-1. An Ising Hamiltonian leads to a - 4.3 cm-1 JMn-Co value and allows to calculate the frequencies of impurity modes. The calculated frequency of the s0 mode is in agreement with a value obtained by scaling the s0 mode measured in Co doped KMnF3 by neutron scattering. Selection rules are studied with and without an applied magnetic field for different samples orientations. Resulting from the low anisotropy it is shown both theoretically and experimentally that the selection rules have to be expressed with reference to the Oh paramagnetic cubic symmetry rather than the D4h(C4h) rigorous magnetic symmetry around the impurity : the s0-d mode then belongs to the Ɖ+3 representation in Oh. The selection rules are the same as in RbMnF3-Ni.