Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-686 - C1-688
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711240
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-686-C1-688

DOI: 10.1051/jphyscol:19711240

STRESS-INDUCED MAGNETIZATION IN SMALL MAGNETIC FIELDS

R. R. BIRSS and C. A. FAUNCE

University of Salford, Salford 5, Lancashire, England, U. K.


Résumé
On étudie les variations d'aimantation dues à l'application simultanée de champs magnétiques et de contraintes (tractions et compressions) sur certains matériaux ferromagnétiques comprenant quelques alliages de fer-carbon qui ont subi divers traitements métallurgiques. Lorsqu'un petit champ suivi par une contrainte sont appliqués sur un échantillon (HP) la courbe d'aimantation en fonction de la contrainte qui en résulte n'est pas symétrique (en contrainte) pour presque tous les matériaux considérés. Même pour des champs et contraintes très faibles, la pente de la courbe d'aimantation-contrainte est supérieure lorsque la contrainte (σ) a le même signe que le coefficient de magnétostriction que lorsque la contrainte a le signe opposé (par exemple, dans le cas du fer, où λ est positif, la pente de la courbe d'aimantation-contrainte est beaucoup plus grande pour une tension que pour une compression). Un comportement irrégulier est aussi observé pour le processus HPP qui dénote l'application d'un champ suivi de l'application d'une contrainte puis de sa suppression.


Abstract
The variation of magnetization produced by the simultaneous application of magnetic fields and stresses (both tensile and compressive) has been studied for a number of ferromagnetic materials including iron-carbon alloys that have been subjected to various metallurgical treatments. When a small magnetic field and then a stress is applied to a specimen (HP), the resulting magnetization-stress curve is unsymmetrical (in stress) for almost all the materials considered. Even for very weak fields and stresses, the slope of the magnetization-stress curve is greater when the stress (σ) has the same sign as the magnetostriction coefficient (λ) than it is when the stress has the opposite sign (e. g. in the case of iron, where λ is positive, the slope of the magnetization-stress curve is much larger for tension than for compression). Anomalous behaviour is also observed in the process HPP, which denotes the application of a field followed by the application of a stress and then its subsequent removal.