Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-432 - C1-435
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:19711151
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-432-C1-435

DOI: 10.1051/jphyscol:19711151

REMOVING THE DIVERGENCE AT THE KONDO TEMPERATURE BY MEANS OF SELF-CONSISTENT PERTURBATION THEORY

R. D. MATTUCK1, L. HANSEN1 and C. Y. CHEUNG2

1  Physics Laboratory I, H. C. Ørsted Institute, University of Copenhagen, Denmark
2  Physics Department, Collège militaire royal de Saint-Jean, Saint-Jean, Québec, Canada


Résumé
Dans les précédentes applications de la théorie de perturbation au problème de Kondo, on trouve une divergence à la température de Kondo TK. Nous montrons que cette divergence est illusoire et provient de l'emploi de propagateurs électroniques nus. Lorsqu'on renormalise ces propagateurs de manière self-consistante, on ne trouve plus de divergence à TK, et la théorie de perturbation est valide jusqu'aux très basses températures. Cependant, la divergence à 0 °K subsiste, indiquant la présence d'un état lié. La résistance calculée s'écrit sous la forme de Hamann.


Abstract
Previous applications of perturbation theory to the Kondo problem have shown a divergence at the Kondo temperature, TK. We show here that this divergence is spurious and comes from the use of bare electron propagators in the calculation. When the propagators are self-consistently clothed, there is no divergence at TK, and perturbation theory is valid all the way down to just above zero temperature. However, there is a divergence at T = 0, indicating a bound state there. Our resistance has the Hamann form.