Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-39 - C1-45
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1971108
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-39-C1-45

DOI: 10.1051/jphyscol:1971108

PRESSURE EFFECTS IN ITINERANT ANTIFERROMAGNETISM OF Cr AND ITS ALLOYS

T. M. RICE, A. JAYARAMAN and D. B. McWHAN

Bell Telephone Laboratories, Incorporated Murray Hill, New Jersey


Résumé
Des études récentes des effets de pression sur l'antiferromagnétisme dans le Cr et ses alliages seront passées en revue, en mettant l'accent sur la transition commensurable-incommensurable sous pression, la relation empirique entre l'accroissement de pression et la diminution du nombre d'électrons par atome dans les alliages dilués et son échec à des concentrations plus fortes, et la suppression de l'antiferromagnétisme par la pression. Nous discuterons la théorie de la transition commensurable-incommensurable avec un modèle simplifié, dans lequel varient les dimensions relatives des poches d'électrons et de trous. Nous discuterons des essais incluant une structure de bande réaliste. En particulier il avait été suggéré que le comportement à la limite TN → 0 est régi par une anomalie de Kohn du type " point anguleux " : ceci est corroboré par une étude théorique de la susceptibilité statique en fonction du vecteur d'onde dans les métaux du groupe du Cr. L'emploi de la pression pour supprimer la phase commensurable montre que le diagramme de la température de Néel en fonction du nombre d'électrons par atome présente une pente discontinue par le Cr pur, en accord avec des prédictions théoriques fondées sur les effets de " désappariement " de diffusion par les impuretés.


Abstract
Recent studies of pressure effects on the antiferromagnetism in Cr and its alloys are reviewed with emphasis, on the commensurate-incommensurate transition under pressure, the empirical relation between increasing pressure and decreasing electron to atom ratio for dilute alloys and its breakdown at higher concentrations, and the suppression of antiferromagnetism with pressure. The theory of the commensurate-incommensurate transition is discussed using a simplified model in which the relative sizes of the electron and hole pockets Vary. Attempts to include a realistic band structure will be discussed. In particular, the earlier suggestion that the behavior in the limit TN → 0 is controlled by a " cusp " type Kohn anomaly is supported by a theoretical study of static susceptibility as a function of wave vector for the Cr-group metals. Using pressure to suppress the commensurate phase it is found that the Neel temperature when plotted against electron to atom ratio shows a break in slope at pure Cr, in accord with theoretical predictions based on the " depairing " effects of impurity scattering.