Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 32, Numéro C1, Février 1971
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970
Page(s) C1-19 - C1-25
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1971105
EXPOSÉS et COMMUNICATIONS présentés à la 7ème CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE MAGNÉTISME 1970

J. Phys. Colloques 32 (1971) C1-19-C1-25

DOI: 10.1051/jphyscol:1971105

LOCALIZED SPIN FLUCTUATIONS IN METALS

J. R. SCHRIEFFER1, W. E. EVENSON2 and S. Q. WANG3

1  Department of Physics University of Pennsylvania Philadelphia, Pennsylvania 19104
2  Department of Physics, Brigham Young University, Provo, Utah 84601.
3  Department of Physics, University of Oregon, Eugene, Oregon 97403.


Résumé
On considère les idées principales et les résultats de plusieurs théories des fluctuations de spin. L'approximation des phases aléatoires décrit bien le problème quand le couplage d'échange U est assez faible. Cependant, elle surestime la partie collective des fluctuations, et dans les alliages dilués elle a une instabilité non physique pour U > Uc. Pour U ≈ Uc, les couplages non linéaires entre les fluctuations de spin suppriment l'instabilité. Ces effets anharmoniques ont été traités par les méthodes de la moyenne fonctionnelle et de la sommation de diagrammes, et ils produisent une variation graduelle des propriétés du système quand on augmente U jusqu'à Uc et au-delà. On considère aussi une approche complémentaire à celles-là dans laquelle on étudie l'évolution temporelle des fluctuations de spin.


Abstract
The concepts and results of several theories of localized spin fluctuations are contrasted. The random phase approximation-qualitatively correct for weak exchange coupling U-overemphasizes the collective nature of the fluctuations and in dilute alloys leads to an unphysical instability for U ≥ Uc. For U ~ Uc, nonlinear interactions between spin fluctuations suppress the instability. The se anharmonic effects have been treated through the functional average and the diagram summation schemes, and they lead to a smooth variation of the system properties as U increases through Uc. A complementary treatment in which we study the time-evolution of spin fluctuations is also considered.