Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 31, Numéro C4, Novembre-Décembre 1970
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE
Page(s) C4-203 - C4-209
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1970432
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE

J. Phys. Colloques 31 (1970) C4-203-C4-209

DOI: 10.1051/jphyscol:1970432

DÉTERMINATION DE SECTIONS EFFICACES DE PHOTO-IONISATION DANS DIFFÉRENTS MODÈLES ATOMIQUES

F. COMBET-FARNOUX

(Laboratoire de Chimie Physique de la Faculté des Sciences de Paris, bâtiment 350, Orsay, 91)


Résumé
Nous montrons dans ce travail qu'un modèle monoélectronique à potentiel central suffit à rendre compte de l'existence pour la section efficace de certaines sous-couches d'un maximum dit « de résonance » au voisinage du seuil d'ionisation. L'amplitude et la position de ce maximum varient avec Z. Nous comparons les valeurs obtenues pour σ4d du xénon à partir de 2 potentiels centraux différents (le potentiel de Herman et Skillman et le potentiel paramétrique de M. Klapisch). Nous montrons comment un modèle simple à potentiel central peut servir de point de départ pour introduire la relaxation du coeur de l'atome après ionisation, les effets d'échange de l'électron éjecté avec le coeur, et certains effets de corrélation, dits interactions « intrachannel ».


Abstract
In this work we show that a single electron model with a central potential is sufficient to point at a resonance maximum for cross section relating to some subshells, near the ionization threshold. The amplitude and position of that maximum varie with Z. We compare the values obtained for the Xe cross section σ4d with two different central potentials (Herman and Skillman potential and M. Klapisch parametric potential). We show how a simple model with a central potential can be used to start calculations introducing core relaxation for the atom after ionization, exchange of the ejected electron with the core and some correlation effects, called « intrachannel » teractions.