Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 31, Numéro C4, Novembre-Décembre 1970
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE
Page(s) C4-69 - C4-70
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1970410
COLLOQUE SUR LA THÉORIE DE LA STRUCTURE ATOMIQUE

J. Phys. Colloques 31 (1970) C4-69-C4-70

DOI: 10.1051/jphyscol:1970410

STABILITÉ DES SYMÉTRIES AUTO-COHÉRENTES EN THÉORIE ATOMIQUE

R. F. PRAT

Laboratoire de Photophysique Moléculaire, Faculté des Sciences, 91-Orsay


Résumé
Le principe variationnel δE = 0 ne conserve la symétrie sphérique que dans le cas très particulier des états à couches complètes. Même dans ce cas, la solution sphérique n'est pas nécessairement stable à moins de rendre l'énergie minimum absolu, ce qu'on ne peut jamais prouver. Une recherche de solutions variationnelles stables déformées est entreprise ; on a trouvé une solution sphérique de type Roothaan analytique, dans une base limitée aux symétries s et p, dans le cas de l'atome de Ne.


Abstract
Spherical symmetry will be self consistent only in complete shells states. However, a spherical solution need not be stable, unless it is an absolute minimum, but this can never be proved. So, a search for deformed variationnal solutions has been undertaken ; with neon atom, spherical symmetry appears as one of the results of a Roothaan type analytic calculation based on Bagus' set of s and p only Slater orbitals.