Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 30, Numéro C4, Novembre 1969
COLLOQUE SUR LES CRISTAUX LIQUIDES
Page(s) C4-83 - C4-83
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1969421
COLLOQUE SUR LES CRISTAUX LIQUIDES

J. Phys. Colloques 30 (1969) C4-83-C4-83

DOI: 10.1051/jphyscol:1969421

ÉTUDE DES MÉSOPHASES DE L'OLÉATE DE VINYLE PAR RELAXATION MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE

Assis FARINHA-MARTINS

Laboratoire de Résonance Magnétique, Centre d'Etudes Nucléaires de Grenoble, 38 Grenoble-gare


Résumé
On a utilisé la technique des échos de spin, à la fréquence de 12 MHz, pour mesurer, en fonction de la température, les temps de relaxation magnétique longitudinale et transversale des protons dans l'oléate de vinyle. Il apparaît expérimentalement deux valeurs, désignées par T'ia et T'ib (T'ia > T'ib), aussi bien pour le temps de relaxation spin-réseau (i = 1) que pour le temps de relaxation spin-spin (i = 2). On met en évidence qu'il existe au moins [1] deux mésophases - à la différence de conclusions antérieures [2] - dont les températures limites (points de transition) sont - 7°, - 43° et - 68 °C environ. Autour de ces points il y a une croissance anormale des valeurs de T'1a laquelle est vraisemblablement liée à des fluctuations du mouvement interne de la molécule. L'allure des courbes - voir réf. [1] - nous permet de supposer que les deux mésophases sont liquides et anisotropes. Dans la première, entre - 7° et - 43 °C, l'ordre (smectique ?) est vraisemblablement restreint aux groupes polaires, les chaînes paraffiniques étant dans l'état liquide normal. Dans la deuxième, les chaînes doivent être, elles aussi, organisées. Le passage des transitions limitant celle-ci est caractérisé par des diminutions brusques des temps de relaxation spin-spin. Dans cette mésophase, particulièrement dans la région à basse température, on a T1 >> T2. A partir de la valeur minimale de T'1b(centrée sur cette deuxième mésophase) la théorie de Bloembergen, Purcell, Pound [3] donne τe = 9,4 x 10-9 s (T ≈ 215° K) pour le temps de corrélation du mouvement (voir [1]) et T2r = 6,8 x 10 -6 s pour le temps de relaxation transversale en réseau rigide.


Abstract
Vinyl oleate is shown to possess at least two mesophases. Measurements also show that two distinct values can be resolved for both spin-lattice and spin-spin relaxation times, and a large anomaly appears for the values of the highest T1 when going through the transition points. In the low temperature mesophase T1 >> T2.