Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 30, Numéro C3, Novembre 1969
COLLOQUE DE " PHYSIQUE FONDAMENTALE ET ASTROPHYSIQUE "
Page(s) C3-102 - C3-110
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1969317
COLLOQUE DE " PHYSIQUE FONDAMENTALE ET ASTROPHYSIQUE "

J. Phys. Colloques 30 (1969) C3-102-C3-110

DOI: 10.1051/jphyscol:1969317

ÉTUDE DU RAYONNEMENT COSMIQUE PAR LES DÉTECTEURS MINÉRAUX DES MÉTÉORITES

J. C. LORIN

Laboratoire de Minéralogie du Muséum, Paris


Résumé
Les ions lourds énergétiques (Z > 22) laissent dans les silicates des défauts linéaires stables. Ces minéraux peuvent donc être utilisés comme détecteurs de particules, et, dans les météorites, nous renseigner sur les flux de particules auxquels celles-ci sont soumises au cours des millions d'années de leur exposition au rayonnement cosmique. Quelques-uns des principaux résultats obtenus par cette méthode sont brièvement passés en revue. On signale également la récente mise en évidence d'une irradiation solaire ancienne de certains cristaux et chondres des météorites riches en gaz.


Abstract
Heavy energetic ions (Z > 22) leave in silicates stable linear trails of damage. These minerals can then be used as particle detectors, and yield, in meteorites, useful indications on the radiation stored during millions years of exposure to cosmic rays. Some main results obtained by this method on galactic cosmic rays are reviewed. Informations are given about the recent report of evidences for an ancient solar irradiation in some crystals and chondrules of gas-rich meteorites.