Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 29, Numéro C3, Avril 1968
COLLOQUE SUR LA PHYSIQUE DES MILIEUX IONISÉS
Page(s) C3-35 - C3-39
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1968306
COLLOQUE SUR LA PHYSIQUE DES MILIEUX IONISÉS

J. Phys. Colloques 29 (1968) C3-35-C3-39

DOI: 10.1051/jphyscol:1968306

DÉTERMINATION DE LA TEMPÉRATURE DANS UN JET DE PLASMA D'AZOTE

P. CLAVIN, P. FAUCHAIS and N. MANSON

Laboratoire d'énergétique et de thermique, Poitiers


Résumé
Cherchant à définir la précision avec laquelle peut être évaluée la température d'un jet de plasma, nous avons déterminé celle-ci à partir de : a) l'élargissement par effet Stark (interprétation à l'aide de la théorie d'Holtzmark et de celle de Griem) de la raie Hß de l'hydrogène, b) l'intensité absolue de la raie 4 935 Å de l'azote atomique, c) du rapport des intensités de deux couples de raies de l'azote atomique (4 914,9 et 4 224,7 Å d'une part et 4 151,46 et 4 109,98 Å d'autre part), dans le cas d'un jet de plasma produit par le générateur a arc de 20 kW construit par nous et alimenté en azote contenant 2 % d'hydrogène. Les spectres ont été pris à l'aide d'un spectrographe Huet D3 et analysés avec le microdensitomètre Vassy de la CdC. Un programme de calcul sur ordinateur IBM 1620.23/1311 a été établi pour les calculs relatifs à l'étalonnage des plaques et pour déduire des densités mesurées l'intensité radiale des raies. De nos mesures, il ressort que pour les températures du plasma étudié (de 6 000 °K à 12 000 °K) les méthodes utilisées conduisent à des résultats identiques à ± 5 % près.


Abstract
When trying to determine the accuracy with which the temperature of a plasma-jet may be defined we have determined the latter from a) broadening by the Stark effect (interpretation by Holtzmark and Griem theories), of the Hß line, b) the absolute intensity of the NI line 4 935 Å, c) the intensity ratio of two pairs of lines (4914.9 and 4224.7 Å in one case, 4 151.56 and 4 109.98 Å in the other case), for a plasma-jet produced by the 20 kW arc generator we constructed and we fed with nitrogen containing 2 % of hydrogen. The spectrographic observations have been made with a Huet D3 spectrograph and analysed with a Vassy microdensitometer (CdC). A computer programm for IBM 1620.23/1311 was written for the calculations relative to the calibration of the plates and to deduce the radial intensity of the lines from the measured density. From our measurements it is made clear that, at the plasma temperatures concerned, the methods that were used have led, within a ± 5 % scatter, to identical results.