Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 29, Numéro C2, Février-Mars 1968
COLLOQUE SUR LES PROPRIÉTÉS ÉLECTRONIQUES DES COUCHES MINCES
Page(s) C2-157 - C2-165
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1968223
COLLOQUE SUR LES PROPRIÉTÉS ÉLECTRONIQUES DES COUCHES MINCES

J. Phys. Colloques 29 (1968) C2-157-C2-165

DOI: 10.1051/jphyscol:1968223

ÉTUDE DES PERTES PAR HYSTÉRÉSIS OSCILLANTE DANS DES COUCHES MINCES MULTIPLES AVEC COUPLAGE FERRO-ANTIFERROMAGNÉTIQUE

Mme C. SCHLENKER

Laboratoire d'Electrostatique et Physique du Métal B. P. 319. Grenoble


Résumé
Les pertes par hystérésis oscillante, définies par L. Néel [1], sont relatives à un échantillon placé dans un champ magnétique de grandeur constante, oscillant angulairement entre deux directions fixes faisant entre elles un angle Ψ. On a étudié ces pertes en fonction de Ψ, sur des couches minces à anisotropie uniaxiale et sur des couches minces multiples présentant un couplage ferro-antiferromagnétique. Dans ce dernier cas, on interprète les résultats au moyen du modèle de L. Néel de régions antiferromagnétiques dont les orientations des directions faciles sont distribuées d'une manière isotrope dans le plan de la couche [1].


Abstract
The oscillating hysteresis losses, studied theoretically by L. Néel [1], are defined relative to a sample in a magnetic field of constant magnitude, the direction of which oscillates between two angular limits, 0 and Ψ. We have studied these losses as a function of Ψ on thin films with uniaxial anisotropy and on multiple thin films which exibit ferro-antiferromagnetic coupling. In the second case, the results are interpreted in terms of the model of L. Néel which assumes that one has antiferromagnetic regions whose easy axes are distributed isotropically in the plane of the film [1].