Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 29, Numéro C1, Janvier 1968
COLLOQUE SUR LES NOYAUX MOYENS ET LOURDS
Page(s) C1-17 - C1-24
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1968103
COLLOQUE SUR LES NOYAUX MOYENS ET LOURDS

J. Phys. Colloques 29 (1968) C1-17-C1-24

DOI: 10.1051/jphyscol:1968103

LES INTERACTIONS ÉLECTROMAGNÉTIQUES DES NOYAUX

C. TZARA

Centre d'Etudes Nucléaires de Saclay


Résumé
On rappelle les bases essentielles à la compréhension de l'interaction électromagnétique des noyaux. Les réactions photonucléaires permettent d'étudier les états « dipolaires » des noyaux et ont forcé les modèles microscopiques à faire des progrès notables. La question de la règle de somme dipolaire est examinée. Les dernières mesures dans la région de la résonance géante des noyaux lourds montrent que l'absorption des photons n'est pas négligeable au-delà de la résonance. La corrélation à courte portée entre nucléons devient l'effet dominant dans cette région. L'interprétation de la diffusion des électrons est discutée. La nécessité d'introduire les densités de charge et de transition à partir des modèles nucléaires commence à peine à être reconnue. Les possibilités de mesure de distribution d'impulsion et de corrélations sont évoquées.


Abstract
The essential features of electromagnetic interaction of nuclei are recalled. The photonuclear reactions allow study of the dipole states of nuclei and have challenged the microscopic models to progress. The problem of the dipole sum rule is examined. Recent measurements in the region of the giant resonance of heavy nuclei show that the photon absorption above this region is not negligible. There, the short range correlation between the nucleons becomes the dominant effect. The interpretation of electron scattering is discussed. It becomes recognized that it is necessary now to introduce charge density and transition density from nuclear models. Momentum distribution and correlation functions measurements are considered.