Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 28, Numéro C4, Août 1967
COLLOQUE SUR LES CENTRES COLORÉS
Page(s) C4-55 - C4-65
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1967408
COLLOQUE SUR LES CENTRES COLORÉS

J. Phys. Colloques 28 (1967) C4-55-C4-65

DOI: 10.1051/jphyscol:1967408

ZERO-PHONON TRANSITIONS AND VIBRATIONAL STRUCTURE

A. E. HUGHES1, 2

1  Solid State Physics Division, Atomic Energy Research Establishment, Harwell, Didcot, Berks. U.K.
2  Laboratory of Atomic and Solid State Physics. Cornell University, Ithaca, New York, U.S.A.


Abstract
This paper reviews some of the progress made during the last few years in understanding and exploiting the vibrational structure observed at low temperatures in the optical spectra of colour centres. The discussion refers particularly to F aggregate centres in the alkali halides. A short theoretical introduction to the physical reasons for the appearance of this structure is given in terms of a simple model, followed by a description of the results of two main types of experiment and their interpretation. These are : 1) the analysis of phonon-assisted structure in terms of the vibrational modes of a crystal containing a point defect and 2) the investigation of the structure of colour centres using uniaxial stress splitting of the zero-phonon lines. The results of both these classes of experiment will be used to discuss the isotope shifts observed for zero-phonon and phonon-assisted transitions in Li6F and Li7F.


Résumé
On passe en revue certains progrès faits ces dernières années dans la compréhension et l'emploi des structures vibrationnelles observées, à basse température, dans les spectres optiques des centres colorés. La discussion porte en particulier sur les centres complexes des halogénures alcalins. On donne, en admettant un modèle simple, une courte introduction théorique aux raisons physiques qui font apparaître cette structure, puis on décrit les résultats de deux types principaux d'expériences et leur interprétation. Ce sont : 1) l'analyse d'une structure à phonons, d'après les modes vibrationnelles d'un cristal contenant un défaut ponctuel, et, 2) la recherche de la structure des centres colorés à partir de la décomposition des raies à zéro phonon par tension uniaxiale. Les résultats de ces deux sortes d'expériences servent à discuter les déplacements isotopiques des transitions à zéro phonon et celles où interviennent des phonons dans 6LiF et 7LiF.