Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 28, Numéro C1, Février 1967
COLLOQUE SUR LES PHONONS ET HYPERSONS
Page(s) C1-118 - C1-128
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1967115
COLLOQUE SUR LES PHONONS ET HYPERSONS

J. Phys. Colloques 28 (1967) C1-118-C1-128

DOI: 10.1051/jphyscol:1967115

CONSTANTES OPTIQUES DE SEPT CRISTAUX IONIQUES A BASSE TEMPÉRATURE DANS L'INFRAROUGE LOINTAIN, PROCESSUS DE DIFFÉRENCE, ROLE DES IMPURETÉS

A. HADNI, P. HENRY, J.-P. LAMBERT, G. MORLOT, P. STRIMER and D. CHANAL

Institut de Physique, Faculté des Sciences, Nancy


Résumé
Détermination des constantes optiques de AgCl, AgBr, AgI, ZnSe, ZnTe, CdSe entre 300 °K et 30 °K, à partir des spectres de réflexion. Dans certains cas (ZnSe), l'amortissement diminue de façon spectaculaire lorsqu'on refroidit. Etude de la supertransmission de KBr dans l'Infrarouge lointain, à basse température : le coefficient d'absorption entre 161 et 349 microns varie comme la Température absolue T, ce qui confirmerait une interprétation par des processus de différence à deux phonons. Toutefois, la précision des mesures est faible et ne permet pas d'éliminer la possibilité de transitions faisant intervenir plus de deux phonons. A basse température, des bandes fines se dégagent parfois du fond continu et sont attribuées à des impuretés.


Abstract
The optical constants of AgCl, AgBr, AgI, ZnSe, ZnTe, CdSe at temperatures ranging from 300 °K down to 30 °K are determined from reflexion spectra. For ZnSe the damping diminishes drastically with cooling. A quantitative study is made of the high transmission of KBr at low temperature : the absorption coefficient increases as T between 161 and 349 microns. This confirms a two phonon difference process interpretation. However, the accuracy is low and it is not possible to reject some contribution from three phonon transitions. At low temperature sharp bands are found in commercial samples containing impurities.