Numéro
J. Phys. Colloques
Volume 27, Numéro C2, Novembre 1966
COLLOQUE SUR LA SPECTROMÉTRIE DU SOLIDE
Page(s) C2-127 - C2-128
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jphyscol:1966227
COLLOQUE SUR LA SPECTROMÉTRIE DU SOLIDE

J. Phys. Colloques 27 (1966) C2-127-C2-128

DOI: 10.1051/jphyscol:1966227

COURBES DE DISPERSION DE PHONONS DANS LE SULFURE DE CADMIUM

R. LE TOULLEC

Laboratoire de Physique, Ecole Normale Supérieure, Paris


Résumé
Les valeurs des fréquences de certains phonons du centre et des extrémités de la zone de Brillouin peuvent être déterminés par la spectrométrie infrarouge. Les modes optiques transverses, avec un moment électrique dipolaire du premier ordre, interagissent fortement avec le champ électromagnétique et leurs fréquences à k ~ 0 ont été déterminées par des mesures de transmission sur des échantillons minces ou des couches minces et par des mesures de réflexion sur des échantillons épais. L'utilisation de faisceaux infrarouges polarisés met en évidence l'anisotropie de la structure wurtzite. L'abaissement de la constante d'amortissement de l'oscillateur fondamental, avec la température, indique une diminution de l'anharmonicité du cristal. Les fréquences des phonons des bords de la zone de Brillouin s'obtiennent en observant les processus d'absorption faisant intervenir deux ou plus de ces phonons. On a pu ainsi obtenir les fréquences de dix de ces phonons sur un total de 12, ce qui permet de donner une image qualitative des courbes de dispersion d'un cristal à structure wurtzite.